Annoncée par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 28 mai suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), la prophylaxie pré-exposition (PrEP) contre le VIH sera enfin disponible complètement en ville.
La prescription initiale des médicaments utilisés pour la PrEP au VIH est désormais ouverte à l’ensemble des médecins, et notamment aux médecins généralistes. Jusqu’à présent, seul le suivi médical pouvait être assuré en ville, l’initiation de la PrEP étant réservée aux médecins hospitaliers ou exerçant dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD). 

Cette mesure avait historiquement été annoncée par le ministre de la Santé Olivier Véran à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le sida 2020, mais le Conseil d’État avait rendu un avis négatif sur la formulation juridique du décret d’autorisation. La prescription de la PrEP chez tous les médecins était attendue depuis plusieurs années maintenant, et avait déjà été retardée à cause de la crise du Covid-19. Une crise qui plus est responsable d’une chute des nouvelles initiations de PrEP de plus de 50%.

La HAS avait recommandé que la PrEP puisse être initiée et renouvelée par tous les médecins. Elle avait également publié des réponses rapides afin d’accompagner les médecins de ville dans cette démarche, tout comme la Société française de lutte contre le sida (SFLS) et ses partenaires qui ont de leur côté mis au point une plateforme gratuite ouverte à distance : formaprep.org.

Source : vih.org